CAMEROUN: Idriss Déby invite Maurice Kamto au respect du verdict des urnes

Le chef de l’Etat Tchadien, Idriss Déby a invité le candidat du Mrc à N’Djamena à taire ses velléités guerrières au nom de l’intérêt supérieur de la Nation.
A l’ouverture du sommet extraordinaire des pays de la Cemac à N’Djamena, le président Idriss Déby Itno a, dans son allocution, félicité, au nom des chefs d’Etat de la sous-région, son homologue camerounais Paul Biya pour sa réélection à la magistrature suprême.

Loading…




“Permettez-moi, de saisir cette opportunité, pour féliciter, au nom de l’ensemble des dirigeants de l’espace CEMAC, le Président Paul Biya pour sa brillante réélection à la magistrature suprême et le peuple camerounais pour sa conduite digne et exemplaire lors de ce scrutin” a déclaré le chef de l’Etat tchadien.

Par la suite, Idriss Déby a interpellé les candidats malheureux à accepter le verdict des urnes et à respecter le choix du peuple. Mais surtout à préserver l’intérêt supérieur de la Nation “Cet impératif absolu de paix et de stabilité m’amène aussi à inviter certains frères camerounais à suivre la voie de la sagesse en mettant un terme aux velléités guerrières et destructrices”a-t-il ajouté.


Pour bon nombre d’observateurs, cet appel du président Idriss Déby a concerné le candidat du Mrc Maurice Kamto. Il est le seul qui continue de contester la victoire du président élu Paul Biya. Ce dernier ne digère toujours pas sa défaite et compte sur une insurrection pour prendre le pouvoir.

Les autres candidats à l’élection présidentielle du 07 octobre ont reconnu la victoire du président sortant Paul Biya sauf Maurice Kamto qui n’a pas pu présenter les preuves des fraudes devant le Conseil Constitutionnel mais qui continue de manière plus ou moins voilée à appeler le peuple à l’insurrection.


Par ailleurs, ses partisans appellent chaque jour le peuple à descendre dans les rues. Une source sécuritaire révèle même que le candidat du Mrc, par l’entremise de ses soutiens, aurait recruté des mercenaires dans les pays voisins pour déstabiliser le Cameroun.

C’est ce qui explique le déploiement des forces nigérianes dans l’Etat du Cross River cette semaine pour bloquer tout approvisionnement en armes et ressources humaines destinées aux sécessionnistes ambazonien dans les régions anglophones. L’appel du président Tchadien n’est pas anodin.


Loading…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here