CRISE ANGLOPHONE : L’ARMEE A RELACHE SEIZE CAPTIFS AU NORD OUEST

cameroondailyjournal/ Les affrontements entre les séparatistes anglophones et l’armée camerounaise dans le nord-ouest du Cameroun ont fait au moins dix morts, a-t-on appris mercredi auprès des deux camps, deux jours après l’annonce de la réélection de Paul Biya à la présidence du pays.

CRISE ANGLOPHONE : L'ARMEE A RELACHE SEIZE CAPTIFS AU NORD OUEST
CRISE ANGLOPHONE : L’ARMEE A RELACHE SEIZE CAPTIFS AU NORD OUEST

Les violences liées au mouvement séparatiste dans les régions anglophones de l’ouest du pays ont perturbé le déroulement des élections. Dans la région du Nord-Ouest, la participation n’a été que de 5%; dans la région du Sud-Ouest, de 16%.


En octobre 2017, les séparatistes ont proclamé l’indépendance d’un Etat baptisé « Ambazonie », déclenchant une riposte de l’armée camerounaise qui a tué plusieurs centaines de rebelles depuis l’année dernière.

Selon le porte-parole du gouvernement, l’armée a tué une trentaine de séparatistes lors d’une opération menée mardi matin près de la ville de Ndu, dans le nord-ouest, afin de libérer 16 otages.


Un soldat de l’armée a été tué, a ajouté Tchiroma Bakary. Le chef de l’un des principaux groupes rebelles a contesté ce bilan. D’après Cho Ayaba, sept rebelles ont été tués lorsque l’armée a attaqué l’un de leurs camps. Trois soldats de l’armée ont été tués, a-t-il précisé.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here